Demain il sera trop tard par Jean-Christophe Tixier

«La minute qui va commencer est la même pour tout le monde […]. Que l’on soit Court, Moyen ou Long terme. Elle durera autant pour chacun. Notre liberté consiste à décider comment on va la vivre, la remplir, ou simplement à quoi on va l’employer. Celui qui a conscience de cela va vivre avec plus d’intensité que les autres ».

Couverture du livre : Demain il sera trop tard

Je remercie les éditions Rageot et Netgalley pour leur confiance et pour m’avoir envoyé cet ebook. 

Informations

Edition : Rageot

Date de sortie : 13/09/17

Pages : 427

Prix : 15,90

Thèmes : Dystopie, Young Adult

 

Résumé

Dans une société où règnent en maîtres prévisionnistes et laboratoires scientifiques, chacun connaît sa durée de vie précise. Depuis leur naissance, Virgil et Enna ont des destins opposés. Long Terme, Virgil a toujours eu droit au meilleur. Enna, elle, vit dans un bidonville car elle est Court Terme. Mais un jour une Brigade tente d’arrêter Virgil. Il s’enfuit. Il apprend que son Terme est erroné et qu’il va mourir à 21 ans… Qui a commis cette erreur ? Quelles conséquences terribles va-t-elle avoir, pour lui et pour d’autres ? Enna, elle, graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule, elle jure de la venger… Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données qui s’oppose clandestinement au système. Elle l’entraîne dans le Réseau afin d’organiser la lutte…

Avis

J’ai vu ce livre passer quelques fois sur la blogosphère mais sans jamais m’attarder sur les avis, la couverture m’attirait, l’idée de lire un roman d’un auteur français en dystopie (peu courant) m’attirait également beaucoup, alors lorsque les éditions Rageot ont accepté de m’envoyer ce sp, j’étais très heureuse de pouvoir me plonger dedans.

J’ai quand même eu une certaine appréhension à l’idée de me re-lancer dans une dystopie. En effet, ce fut un temps mon genre préféré, je ne lisais que ça, tout le temps. Mais ces derniers temps les dernières dystopie que j’ai testé m’ont plutôt bien déçues (comme par exemple Red Rising).

C’est donc avec appréhension que je me lance dans Demain il sera trop tard.

Dans cette dystopie, le monde est divisé en plusieurs castes. Chacun est défini par son terme, Virgile est un 72, un long terme, c’est à dire qu’il sait qu’il va vivre jusque 72 ans. Pourtant du jour au lendemain il est poursuivit par la Brigade des termes et s’enfuit sans comprendre ce qu’il se passe. Il va alors faire des rencontres qui vont chambouler sa vision des choses et du monde qui l’entoure.

Les premières pages du romans m’ont plu j’avais bien envie d’en connaître plus sur cet univers dystopique, même si je n’étais pas encore plongée dans l’histoire. C’est alors que Carolane du blog la bibliothèque de Caro me propose une lecture commune sous mon article de présentation de ma pile à lire de septembre. C’est donc avec plaisir que je continue ma lecture en sa compagnie.

La suite du roman a été malheureusement plus difficile. Bon je ne te raconte pas comment j’ai été malade pendant 3-4 jours donc j’ai lamentablement abandonné Carolane le temps de me remettre. Puis je me suis décidée à me re-lancer dans la lecture. Carolane m’avait alors déjà donné son avis plutôt mitigé sur le roman.

Je suis donc re-partie dans ma lecture en essayant de m’éloigner dans son avis pour ne pas être influencée indirectement sur ma lecture. Mais malheureusement même sans prendre compte de son avis, j’ai terminé ma lecture avec le même ressenti que Carolane.

Bon, pour tout te dire, j’ai eu pas mal de mal à me re-lancer dans l’histoire, à me retrouver dans les personnages (et pourtant ça ne faisait que trois jours que je n’avais pas lu). J’ai trouvé au final la dystopie peu originale, ça me faisait penser à Hunger games d’une certaine façon. J’ai trouvé également que l’auteur n’apportait pas assez de précisions sur son univers, je me sentais un peu larguée dans ce monde sans tout comprendre. Pourtant, l’auteur nous explique quand même pas mal de choses sur l’univers mais peut être c’était l’écriture, ou autre chose, je ne sais pas, il y a peut être le vocabulaire particulier qui m’a gênée, je ne sais pas vraiment.

Je pense tout simplement que les dystopies, ne sont plus pour moi. J’ai du en faire une overdose et ça doit être pour ça que je n’en ai pas lue depuis longtemps.

Donc encore et encore une chronique mitigée où je ne peux pas me positionner réellement sur mon avis. Ce fut une déception, mais je pense que pour quelqu’un qui aime la dystopie, le roman peut être une belle découverte avec du déjà vu mais vraiment pas du mauvais.

Et toi ? As tu lu ce roman ? Qu’en as tu pensé ? N’hésite pas à me partager ton avis en commentaire !

Je te souhaite de merveilleuses lectures

Publicités

8 commentaires sur “Demain il sera trop tard par Jean-Christophe Tixier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s